Page 1 sur 1

Agriculture et consommation

Posté : mar. févr. 19, 2019 12:00 am
par admin forum
La Communauté a demandé à un cabinet expert (B&L Evolution) de réaliser un diagnostic de notre territoire, au regard du changement climatique. En quelques graphiques et de façon synthétique : voici ce qui ressort de ce diagnostic, concernant l’agriculture et nos consommations (cliquer sur l’image pour agrandir).


Cliquer sur l'image pour agrandir
Image

Visualiser le document PDF


A vous de nous dire si cela vous paraît pertinent ; et notamment quels enjeux vous paraissent primordiaux…

Re: Agriculture et consommation

Posté : dim. mars 10, 2019 12:53 pm
par LSDL
Il faudrait mettre en avant les haies bocagères et l'agroforesterie qui permet de produire du bois énergie.

Pour la méthanisation, il convient de différencier la méthanisation agricole (simple à gérer et qui offre des garanties sur la qualité du digestat) de la méthanisation territoriale (dont la gestion demande un suivi et dont la qualité du digestat dépendra de la qualité des rations). La quantité des Cive doit être un ratio fonction de la production totale la ferme et non du total de matière entrante dans le digesteur.

Re: Agriculture et consommation

Posté : mar. mars 12, 2019 12:08 pm
par admin forum
Reçu de Patrice Blandin, qui a des soucis de connexion :

Concernant l'agriculture, qui est mon secteur de compétence, je suis forcé de constater ses difficultés et évolutions depuis la fin des années 60. Nous avons depuis cette période vu une évolution de la taille des exploitations, une évolution des pratiques vers cette agriculture dite conventionnelle dont on mesure aujourd'hui les effets négatifs, mais surtout un vieillissement des acteurs avec un sérieux problème de renouvellement des générations.
Bien que nous soyons dans une zone de polyculture et d'élevage, il faut que le mot polyculture retrouve son sens !
Halte à la mono agriculture et ses effets néfastes sur les sols, la qualité de l'air et de l'eau, les paysages.
Halte aux fausses bonnes idées, telles que les agro carburants, la methanisation.
Dans une région comme la nôtre, en association avec les organismes consulaires et les agriculteurs, il faut revenir à des modèles plus durables.
L'agriculture biologique est une priorité !
Il faut aussi accompagner les conversions en matière de restauration des écosystèmes, car le tourisme est un de nos atouts majeurs !
Les agriculteurs doivent redevenir maîtres de leurs revenus et l'accompagnement au développement de produits locaux vendus sur place ou en circuits courts fortement incités !
Sur tous ces aspects je suis prêt à aider et à participer à un groupe de travail !!!

Re: Agriculture et consommation

Posté : mer. mars 13, 2019 9:53 am
par Virginie C
ATTENTION A NE PAS SE TROMPER D’ENJEUX :

L’objectif n’est pas de diminuer les intrants chimiques azotés mais de les supprimer, car ils sont une véritable destruction pour tout notre environnement et pour nous-même. Cela passera par de la diminution.

En terme de priorité, il faut d’ABORD diminuer au maximum notre consommation d’énergie et ENSUITE seulement développer de l’énergie renouvelable, et ce à petite échelle pour notre territoire, et dans un cadre qui assure que la valorisation reviendra à tous les habitants et pas à certaines entreprises.

Enfin, le potentiel d’agro-foresterie, aussi énorme soit-il en termes de réduction des émissions, ne pourra fonctionner à long terme qu’en association avec tout le reste.

Il faut prendre les choses dans le bon sens, et faire preuve de bon sens :

1. arrêter la dynamique de destruction (intrants de synthèse, utilisation de machines et techniques destructrices des sols, pollution via les effluents d’élevage…)

2. prendre soin, reconstituer, régénérer nos sols et nos éco-systèmes (cultures intermédiaires, légumineuses, plantations d’arbres).

Cela est vrai aussi pour notre santé et notre communauté.