Economie locale et déchets

#1
Valoriser les déchets oui, mais surtout :
NE PAS PRODUIRE DE DECHETS, tout doit être considéré comme une ressource, réutilisable à l’infini. C’est le principe du cycle de vie. Si quelque chose devient un déchet dans le système à un moment, c’est qu’il doit être supprimé. Le plastique est un très bon exemple.

La ComCom avance, mais ne va pas assez loin aujourd’hui.

Exemple personnel de la redevance incitative : je produis beaucoup moins de déchets que ce qui est « toléré » par le ramassage des ordures régulier et je ne suis pas incitée à aller plus loin, ni même à continuer ce que je fais, car je paie les mêmes frais que ceux qui emettent 3 à 4 fois de déchets que moi. Pour m’inciter à continuer, je devrais pouvoir payer 0, ou même avoir accès à quelque chose que les autres n’ont pas, si c’est vraiment ce qui est souhaité.
Je le fais de toute manière par conviction personnelle, mais je suis déçue de voir que cela n’est pas valorisé et cela ne me motive pas à rester dans ce pays / cette région.

Re: Economie locale et déchets

#2
Virginie C a écrit :
mer. mars 13, 2019 10:08 am
Valoriser les déchets oui, mais surtout :
NE PAS PRODUIRE DE DECHETS, tout doit être considéré comme une ressource, réutilisable à l’infini. C’est le principe du cycle de vie. Si quelque chose devient un déchet dans le système à un moment, c’est qu’il doit être supprimé. Le plastique est un très bon exemple.

La ComCom avance, mais ne va pas assez loin aujourd’hui.

Exemple personnel de la redevance incitative : je produis beaucoup moins de déchets que ce qui est « toléré » par le ramassage des ordures régulier et je ne suis pas incitée à aller plus loin, ni même à continuer ce que je fais, car je paie les mêmes frais que ceux qui emettent 3 à 4 fois de déchets que moi. Pour m’inciter à continuer, je devrais pouvoir payer 0, ou même avoir accès à quelque chose que les autres n’ont pas, si c’est vraiment ce qui est souhaité.
Je le fais de toute manière par conviction personnelle, mais je suis déçue de voir que cela n’est pas valorisé et cela ne me motive pas à rester dans ce pays / cette région.
Dans le cadre des énergies renouvelables nous avons une demande de soutien de la méthanisation de PROVENCY. Concernant cette méthanisation particulièrement je vous invite à consulter le rapport du commissaire enquêteur suite à l'enquête publique sur la nouvelle demande d'autorisation d'exploiter, la première autorisation ayant été annulée par le tribunal administratif. La méthanisation c'est bien à la condition que l'exploitation ne nuise pas à la vie des habitants. Pour celle de PROVENCY ce n'est pas le cas , odeur, camions de déchets industriels venant de toute la FRANCE, épandage de résidus plastiques ect.... Soutenir la méthanisation à condition de respecter des circuits courts, à distance des habitations et permettant des transports facile d'accès pas sur des petites routes inappropriées. Pour notre commune il s'agit d'une méthanisation industriel à but lucratif donc ne pas soutenir cette exploitation dans les conditions actuels. De plus aucune retombée économique pour les collectivités avec les charges qui en découlent, chemins défoncés ect...... Si une collectivité souhaite les accueillir c'est avec grand plaisir.
cron